Origines et bienfaits du Vipassana pour le corps et l'esprit

Ces dernières années, grâce à un bouche à oreille assidu entre voyageurs et chercheurs intérieurs qui ont principalement des opinions positives à ce sujet, la pratique ancienne Bouddhiste de Vipassana est revenu en vogue et est sorti des lieux traditionnels et originaux (Inde, Tibet, Bhoutan, Chine, Myanmar et Thaïlande), pour être pratiqué et enseigné aussi à l'étranger.
"Vipassana " est un terme appartenant à la tradition pali, emprunté au sanscrit "vipyasana", qui pourrait être traduit par “regarde intensément à l'intérieur”.
Bien qu’il existe en tant qu’instrument de pratique spirituelle dans des contextes de yoga anciens, Vipassana est particulièrement utilisé depuis l'aube du bouddhisme, comme une forme de méditation retirée pendant un nombre précis de jours consécutifs, qui varient généralement de 10 à 40.
Pendant ces jours vous êtes enfermé dans votre chambre, où la nourriture et l'eau sont régulièrement amenées et où vous avez la possibilité d'observer votre esprit, votre cœur et votre corps, de les écouter et de remarquer où se trouve notre conscience et ce dont elle se sert pour s'emporter.

Ce qui est expérimenté dans la méditation Vipassana?

Dans un tel contexte, qui rappelle la recherche de la vision des Amérindiens, sans distractions ni occupations, mais uniquement avec soi-même et ses tourbillons, on a le possibilité d'avoir des expériences très intenses.
Visions, réflexions profondes, clairaudience, synesthésie variée, conscience profonde sont souvent rapportés par ceux qui ont pratiqué vipassana au moins une fois. Généralement est considéré comme un “expérience qui change la vie”, ou une expérience de ceux qui changent des vies.
Évidemment si pratiqué honnêtement et confronté avec un esprit correct. En fait, il existe des règles assez strictes concernant la pratique du vipassana, notamment en ce qui concerne la période préparatoire, qui doivent être constituées d'abstinence sexuelle et de modération à la table..

Lisez également À l'intérieur de la méditation Vipassana >>


Comment fonctionne la méditation Vipassana?

Pendant la méditation Vipassana, tout ce qui émerge de l'être et passe à travers l'esprit ou le cœur n'est observé que, comme sur un écran, sans participation et avec affichage.
Quel que soit le type de pensée ou d’émotion, on reste dans une été défini “témoin pur”, qui ne s'identifie pas et ne participe pas à ces mouvements vibratoires superficiels, à en juger par sa bonté ou son exactitude.
Sans motions d'identification, nous allons passer à travers tous les états positifs et négatifs normalement définis sans les faire notre propre: vous pouvez traverser la tristesse sans être triste ni l'enthousiasme sans être enthousiaste, vous êtes loin de tourbillonner dans notre atmosphère, comme nous l'avons observé depuis une tour.

Attention à respirer dans la méditation Vipassana

Généralement, nous commençons par nous concentrer sur la seule chose qui nous tient compagnie lorsque nous sommes séparés de tout objet et de tout engagement: le souffle.
La respiration est un processus qui implique de nombreux organes et parties du corps dont on ne sait généralement rien..
Au début, nous allons nous concentrer sur le son et le courant d’air, puis nous deviendrons de plus en plus conscients du diaphragme et des mouvements de l’abdomen impliqués..
Nous deviendrons alors lentement conscient de l'ensemble du processus tandis que les pensées, les émotions et les sensations commencent à émerger autour de nous, non assimilées par l'esprit, qui reste concentré sur le souffle.
Ceci est juste la première clé pour commencer à explorer liens entre le corps, l'esprit et l'esprit, découvrant qu’en réalité ils ne sont qu’une apparence, un mouvement superficiel d’un non-double conscience.
Au début de tout cela, une forme de discernement mental est l’outil pour progresser dans la pratique jusqu’à une forme de conscience spontanée qui procède par elle-même sans le moindre effort remplace le discernement mental, toujours trop dual et lié à l'individu.
Plus tard, un état au-delà de la joie et de la douleur, du contentement et du découragement émerge à la suite d'une prise de conscience spontanée: ici toutes les dualités se dissolvent progressivement créant un état basé sur l'équanimité, la présence, la pureté.

Où pratiquer la méditation Vipassana?

Dans les pays asiatiques mentionnés, la pratique du Vipassana est assez courante, il n'est pas nécessaire d'être un yogi expérimenté pour le pratiquer et beaucoup de gens y font face au moins une fois au cours de leur vie.
Il n’est pas difficile de trouver des centres vipassana proposant des cours et des retraites. Cependant comme dit il y a de plus en plus de possibilités de trouver des cours et des retraites aussi en Europe et en Amérique, où la pratique du sevrage de vipassana gagne de plus en plus de terrain.


Lisez également Vipassana, méditation sur la vision profonde >>