Une application de covoiturage créée par un sans-abri à New York

Il y a quelqu'un qui dit que, à partir de petites choses, on peut créer quelque chose de grand. Un exemple pourrait être un épisode qui s'est réellement passé aux États-Unis. Une histoire, racontée par des journalistes de New York, qui présente de nombreux traits du roman avec une fin heureuse, une histoire de Noël presque tardive à Chant de Noël.

Les protagonistes de ce "conte de fées urbain" raconté par Business Insider serait deux: un ingénieur de logiciel, Patrick McConlogue, engagé dans son travail à New York, et un sans-abri, Leo Grand, vivent dans les rues de la Grosse Pomme depuis 2011. Cependant, deux protagonistes de l'histoire pourraient être ajoutés aux deux protagonistes de l'histoire avec une fin heureuse, comme la solidarité et le désir de regarder en avant. Celui qui raconte magazine New Yorker serait à la limite de l'incroyable.

LIRE AUSSI: Bandwagon, l'application pour partager des trajets en taxi

L’ingénieur, ayant approché les sans-abri sur le chemin du travail, lui aurait offert, pris en pitié sur son état, une idée pour améliorer sa vie, lui offrant la possibilité de choisir entre 100 dollars et un portatif apprendre à programmer en Langage java. Grand n'hésiterait pas à choisir la deuxième option. L’histoire se termine bien parce que lesans abri, grâce à seulement 16 heures de leçons données par McConlogue sur un vieil homme ordinateur, aurait réussi à créer un app optimiser le gestion des contacts pour le covoiturage à New York.

Du nom évocateur de Des arbres pour les voitures, l'application en question aurait déjà reçu des milliers de demandes de grands détaillants en ligne et, à la fin du mois de septembre, sa popularité serait devenue disproportionnée, surtout grâce aux compétences acquises par les sans-abri en matière de programmation. logiciel en Java. Le produit des ventes (à 0,99 $) ira à Grand pour développer un "projet" d'aide aux sans-abris grâce à la programmation, comme il lui est arrivé.

ALLEZ À: À Milan, des incitations pour les taxis éco-durables sont en cours

L'application fonctionne en suggérant à ceux qui décident de se déplacer avec leur voiture, après avoir indiqué où elle se trouve, quels seraient les passagers les plus proches possibles de celle-ci. Le conducteur et le passager ne sont connectés que s’ils acceptent mutuellement l’invitation à participer au covoiturage. En outre, il est indiqué par logiciel combien de CO2 sera économisé grâce à un voyage en voiture évité.

La morale de toute l'histoire? C’est peut-être celui qui aide les autres à gagner de tous les points de vue ou, peut-être, une morale inexistante et c’est la énième légende urbaine aux contours romantiques qui augure bien, en ces temps plutôt critiques.

Vous pourriez être intéressé:

  • Partage de voitures à Milan, en partie avec Enjoy d'ENI
  • Autopartage et Allemands: c'est l'amour