Une île artificielle pour le stockage d'énergie

La Belgique a l'intention de construire une île dans la mer du Nord. Une île entière dédiée au stockage deénergie éolienne; avec je parcs éoliens le conventionnel finit par gaspiller beaucoup d’électricité: souvent, la vitesse du vent provoque des pics de production d’électricité, mais ces pics ne correspondent toutefois pas à une demande en électricité plus élevée, de sorte que le surplus d’énergie produit est gaspillé.

"Nous produisons beaucoup d’électricité avec le pales d'éoliennes, parfois, cependant, cette énergie est perdue car, en période de pointe, la demande en électricité n’est pas suffisamment élevée " -explique le ministre belge Johan Vande Lanotte - "un site de stockage d'énergie est la bonne solution ". Concevoir une plate-forme destinée à stockage d'énergie éolienne pourrait être une solution unique en son genre.

L 'île artificielle qui devrait monter dans la mer du Nord, devrait être structurée en forme de beignet, au centre duquel devrait être placé un réservoir de transport turbines spéciales. Pour la préparation duîlot de stockage il faudra environ cinq ans.

Aujourd’hui, la Belgique puise son énergie dans deux centrales nucléaires, celui de Doel et Tihange. Ces centrales génèrent une capacité d'environ 3 000 MW. La Belgique répond à 57% des besoins en énergie duénergie nucléaire, avec je parcs éoliens de la mer du Nord, la Belgique espère être en mesure de produire 2 300 MW de énergie propre afin de supplanter le nucléaire.

Dès que le feu vert sera donné, leîle artificielle sera construit au large de la côte de la ville de Wenduine. Avec la possibilité de stocker l'énergie éolienne, La Belgique aura abaissé la plus grande limite imposée parénergie éolienne et sera en mesure de fournir une énergie propre à tout moment de la journée, même aux heures de pointe, lorsque les vents soufflent lentement!

Photos | Anna De Simone