Une gestion des déchets existe à Parme

Un système alternatif de gestion des déchets se rendre à "zéro déchet": Dire" non "aux incinérateurs et le dire sérieusement, avec des propositions et des arguments, est possible. Un groupe de citoyens de Parme le fait en se retroussant les manches et en se faisant entendre. Aldo Caffagnini de GCR - Gestion des déchets, en fait - raconte son expérience et les progrès réalisés, ainsi que les mesures à prendre pour améliorer la qualité de la vie sur son territoire..

1) Quand est né GCR? Quelle est votre mission?

l'Association Gestion correcte des déchets et ressources (GCR) a été créée en 2006 dans le but de s’opposer à la construction d’un incinérateur de déchets et de promouvoir un projet de gestion alternative du froid, sans recourir à une usine d’incinération. La proposition alternative a été formalisée à la fois à la municipalité de Parme et à la province de Parme et est disponible sur notre site Web..

2) Quelles sont vos principales activités dans la région?

Gestion correcte des déchets et des ressources traite avec informations correctes sur la gestion des déchets. Promouvoir des soirées, des conférences, des réunions et des événements de sensibilisation aux expériences positives dans le monde entier, informer les citoyens des risques et des dangers liés à l'utilisation d'un incinérateur.


3) Comment est la participation des citoyens?

Le noyau actif de l'association est formé de quelques dizaines de personnes, alors qu'au moment des manifestations, telles que des flambeaux et des défilés, des milliers de citoyens ont participé. La population de la population qui participe activement va de 40 à 50 ans et est très variée en tant qu’extraction: elle va des professionnels aux commerçants, aux ouvriers, aux enseignants.

4) Quelles sont les préoccupations que vous avez rencontrées?

Les informations "officielles" sont toutes en faveur de l'usine d'incinération et du maintien de ce type de gestion. Il existe d’énormes intérêts économiques qui limitent encore une réflexion et une évaluation correctes des différentes méthodes de gestion des déchets cela permettrait leur évaluation comparative mettant en évidence les avantages et les inconvénients de différentes méthodes. Il est difficile de croire qu’il existe des alternatives à la pensée officielle unique.

5) Quelle est la loi proposée sur le zéro déchet??

La proposition de Loi Zéro Déchet vise à éliminer toutes les incitations à l’incinération des déchets qui, en Italie, pèsent sur le marché des matériaux de post-utilisation. La loi propose également une incitation et un soutien aux techniques ayant moins d'impact sur l'environnement, telles que le traitement biologique mécanique, le traitement des plastiques durs par extrusion. En général, la loi intègre l'indication européenne de transformer le continent en une société de recyclage.

6) Comment vous participez?

Nous avons recueilli des signatures à Parme lors de banquets et de participation à des événements. Nous étions présents à Rome lors des réunions préparatoires et de discussion, nous avons collaboré à la partie juridique de la rédaction de la loi. La collecte de signatures a été l’occasion de discuter et de traiter les problèmes de la gestion des déchets avec les citoyens. Elle a également permis d’informer sur les progrès de l’incinérateur prévu à Parme, malheureusement devenu une opération temporaire..

7) Donne aux signatures ce qui se passe?

Le projet de loi suit la procédure habituelle. Le Parlement devra faire face à l'analyse et à la discussion du projet de loi en commission puis en Chambre. Nous sommes convaincus que les groupes politiques sensibles aux questions environnementales bénéficieront d'un large soutien et que la loi sera mise en lumière sans trop d'attentes et de bouleversements..