Une cascade de propositions pour la mobilité dans l'UE

Financement de projets liés àélectromobilité, plus voitures vertes, plus de sécurité, plus carburants de remplacement, émissions moins nocives e incitations fiscales pour la mobilité intelligente. La Commission européenne a présenté un plan d'action visant à renforcer laindustrie automobile. Les sujets abordés sont nombreux, de la émissions nocives à la sécurité sur la route, de la recherche àélectromobilité, des négociations commerciales internationales et une harmonisation sont nécessaires.

Tous les thèmes peuvent être regroupés en quatre piliers, nous ne traiterons que du premier.
-technologies hitech, recherche et innovation
-marché plus fort et réglementation intelligente
-harmonisation internationale de la réglementation automobile
-anticiper l'adaptation et amortir les impacts sociaux

Investir dans la recherche et viser l’innovation est la seule possibilité pour l’UE de réduire ses dépenses émissions nocives dans le secteur des transports, il servirait également à renforcer la compétitivité de l'industrie automobile européenne et à maintenir la leadership technologique entre les États membres. Pour l'instant c'est la Allemagne leader des technologies de transport et, en faveur de mobilité électrique, l'Union européenne évalue avec la BEI (Banque européenne d'investissement) la possibilité de financer des projets liés à l'électromobilité.

La commission, pour obtenir une réduction rapide de la réelle émissions nocives, entend définir des mesures complémentaires pour la contrôle des émissions polluantes des véhicules en circulation. Dans le même temps, la sécurité routière devra être réévaluée avec des actions visant les véhicules, les infrastructures et le comportement des conducteurs. Nous devrons promouvoir la diffusion de systèmes de transport intelligents (Son) et mettre en place une stratégie pour carburants de remplacement ce que lehydrogène, l 'électricité, biocarburants durables, gaz naturel et GPL. Dans le contexte des carburants de substitution tels queélectricité et hydrogène une intervention est nécessaire pour en établir un circulation minimale tout stations de charge. Surtout pour le colonnes électriques, attend une mesure législative garantissant que des solutions sont en place dans toute l'UE pour garantir chargement de véhicules électriques.

La proposition de la Commission prévoit également un programme volontaire de étiquetage carburant mais aussi incitations fiscales accordés par les États membres pour la véhicules propres et économe en énergie.