Le sucre, un poison noir

Les substances sucrées sont des aliments très importants dans notre alimentation car elles représentent la principale source de production d'énergie qui permet à l'organisme entier de fonctionner correctement, du cerveau jusqu'à la fin avec les muscles et pour cette raison, ils doivent être complets. 'que la Nature leur a donné pour donner leur richesse à notre corps pendant le processus d'assimilation. Mais c'est sucre blanc, tel qu’il est actuellement produit, c’est un substance non naturelle et caractéristiques toxiques.

Le jus sucré issu de la première phase de traitement de la betterave ou de la canne à sucre subit des transformations industrielles complexes: il est d'abord purifié avec du lait de chaux, ce qui provoque la perte et la destruction de substances organiques, protéines, enzymes et sels de calcium; ensuite, pour éliminer l'excès de chaux, le jus sucré est traité avec du dioxyde de carbone. Le produit subit ensuite un traitement à l'acide sulfureux pour éliminer la couleur sombre, puis il est soumis à une cuisson, un refroidissement, une cristallisation et une centrifugation..
Cela conduit au sucre brut. Nous passons ensuite à la deuxième phase du traitement: le sucre est filtré et blanchi au charbon de bois puis, pour éliminer les derniers reflets jaunâtres, il est coloré avec le colorant bleu outremer ou avec l’idantrène bleu (provenant du goudron et donc cancérogène). Le produit final est une substance cristalline blanche qui n'a rien à voir avec le jus de départ riche et sucré et qui est vendue au public pour édulcorer une grande partie de ce que nous mangeons..
Une question qui se pose spontanément est la suivante: combien de consommateurs réguliers de sucre savent qu’ils consomment un mélange contenant de la chaux, des résines, de l’ammoniac, divers acides et “traces” de betterave à sucre?
Que reste-t-il du premier jus noir riche en vitamines, sels minéraux, enzymes, oligo-éléments qui auraient apporté tout leur apport de vie, d’énergie et de santé??
Rien! en effet, pour être assimilé et digéré, le sucre blanc vole dans notre corps les vitamines et les sels minéraux (en particulier le calcium et le chrome) pour reconstituer au moins en partie cette harmonie d’éléments détruits par le raffinage. Et les conséquences de ce processus digestif sont terribles.
Le sucre blanc hyper raffiné toxique, au niveau intestinal elle provoque des processus fermentatifs avec production de gaz et de tensions abdominales, ainsi qu'une altération de la flore bactérienne avec toutes les conséquences que cela entraîne (colite, constipation, diarrhée, formation et absorption de substances toxiques, etc.). À cet égard, vous aurez certainement remarqué le sentiment ennuyeux de gonflement et de lourdeur qui se fait sentir après avoir mangé des bonbons élaborés, riches en sucre.
Le sucre blanc a une influence majeure à la fois sur le système nerveux que sur métabolisme, créant d'abord une stimulation puis une dépression avec des états d'irritabilité, une fausse euphorie, le besoin de prendre un autre sucre, etc. En réalité, une véritable forme de dépendance est créée, comme avec la drogue ou la nicotine.
Ceci est dû à l'absorption rapide et violente du sucre dans le sang, qui fait monter le soi-disant sucre dans le sang. Face à cette soudaine ascension, le pancréas réagit en injectant de l'insuline dans le sang, ce qui provoque une chute brutale du taux de sucre dans le sang appelé “crise hypoglycémique” caractérisé par un état de malaise, transpiration, irritabilité, agression, faiblesse, besoin de manger pour se sentir à nouveau. La conséquence de cette chute de sucres est la libération par le corps d'autres hormones dans la circulation, destinées à faire augmenter le taux de sucre dans le sang, y compris l'adrénaline qui est l'hormone d'agression, de défense, tension. Nous pouvons bien comprendre comment cela continue “stress” hormonal avec leurs implications psychophysiques, ils déterminent un épuisement des énergies avec l'affaiblissement de l'organisme entier. Cela a été largement confirmé par des études menées aux États-Unis, où la violence et l'agression chez les enfants, également liées au type de régime alimentaire, aux aliments raffinés et aux sucres, ont suscité l'inquiétude et le souci de toutes les conséquences sociales ils déterminent.
À long terme, l’un des systèmes les plus affectés est précisément le système immunitaire, étant donné que l'épuisement des forces et des énergies se traduit par une moindre capacité à réagir aux agressions extérieures et à la tendance à tomber malade. Quand on mange 50 gr. de sucre blanc, la capacité phagocytaire des globules blancs est réduite de 76% et cette diminution du système de défense dure environ 7 heures. Les maladies graves qui touchent aujourd'hui l'humanité (cancer, sida, sclérose en plaques, maladies auto-immunes, etc.) résultent précisément d'un affaiblissement immunitaire dont le sucre blanc et la nutrition raffinée sont conjointement responsables..
L’absence de substrats de vitamines et de protéines, provoquée par l’activité de raffinage, impose à notre organisme la nécessité de consommer le sien pour le dédoublement du sucre; cela va créer des molécules en ac. Pyruvic en abondance, qui acidifier le sang; acidification forcée crée une condition “tampon”, pour lequel l'organisme est placé soustraire football des sources principales telles que les dents et les os, pour tenter de bloquer le métabolisme acide excessif, afin que le substrat principal des os et des dents soit perdu à jamais, le condamnant à l'ostéoporose. Il a été largement vérifié que les populations non touchées par le soi-disant “civilisation blanche” ils ne sont pas sujets à la carie dentaire ou à d'autres maladies dentaires. Avec l’arrivée des Blancs et de leurs produits alimentaires raffinés (sucre, confiserie, alcool, pain), les aborigènes de l’Australie, les Maoris de la Nouvelle-Zélande, les Indios du Pérou et de l’Amazonie, les Américains rouges du Nord, etc. eux aussi ont commencé à être sujets aux mêmes maladies que les Blancs et à subir leurs chirurgies dentaires et médicales “civilisatrice”; l'incidence de la carie, qui était auparavant une maladie qui leur était totalement inconnue, a fini par toucher jusqu'à 100% des individus de ces populations.
Les dommages de la “poison exquis” les blancs sont nombreux et à tous les niveaux: par exemple circulatoire (avec augmentation du cholestérol et dommages aux artères), hépatique, du pancréas (puisque l'organe qui gère les sucres est le pancréas), poids (avec prise de poids et obésité), cutané.
Presque toutes ces maladies pourraient être évitées remplacement du sucre blanc par la canne vierge ou le miel, toujours vierge entière. En remplacement du sucre blanc raffiné vous pouvez utiliser du fructose, de miel, de la mélasse et de la “vrai” sucre de canne. Je dis vrai parce que quelqu'un est venu griller légèrement le sucre blanc afin de lui donner un brunissement qui le fait ressembler à du sucre brun. Il faut également considérer que les deux cuillères à soupe de sucre dans le café ne font de mal à personne; Le sucre devient dangereux quand il est consommé en abondance, par exemple en prenant un dessert après avoir mangé, etc. Par conséquent, nous devrions d'abord essayer de réduire leur consommation. Comme expliqué ci-dessus, la consommation de sucre a considérablement augmenté au cours des dernières décennies. Ceci a malheureusement provoqué l’habitude du goût sucré, une habitude aussi néfaste que celle de la fumée ou des spiritueux.

Dommages causés par le sucre blanc
Observons maintenant tous les dégâts causés par l'isolat chimiquement pur:
tout d'abord, il détruit toutes les différentes vitamines B.
VITAMINE B1: nécessaire à la transformation des glucides. Plus la quantité de sucre introduite est importante, plus la vitamine B1 est nécessaire et nécessaire, car elle la supprime, ce qui entraîne:
1) blessures aux tissus nerveux; étant donné leurs besoins élevés en vitamine B1, ils perdent très vite leur capacité de fonctionner.
2) La vitamine B1 permet, en présence d’ions de magnésium, la décomposition si importante de l’acide lactique et de l’ampelopiroacido. En raison du manque de vitamine B1, le contenu de ces acides dans le sang et les tissus augmente et les activités du cerveau et du cœur sont principalement impliquées..
3) La vitamine B1 est nécessaire à la formation et au stockage dans le foie de glycogène, carburant de réserve du corps. La carence provoque un grave désordre dans la formation de glycogène, entraînant une fatigue rapide.
4) B1 régule le bon échange d’insuline dans le corps. Sa carence cause le diabète.
5) La carence en vitamine B1 entraîne également une modification de l'économie du phosphore et une transformation insuffisante du glucose, ce qui se produit lors d'une cardiopathie chronique..
6) B1 régule l'échange d'albumine et de noyaux cellulaires. Il décompose les étapes préliminaires de l'acide urique. Son manque provoque un
grande formation d'acide urique. dans le corps, fournissant un terrain favorable aux maladies dégénératives telles que la goutte, l'arthrite, etc..
7) B1 est nécessaire à la production d’hormones adrénaline, l’acétylcholine. Le manque provoque des anomalies de la pression artérielle, de la transpiration et des tassements d'épuisement.
8) B1 est nécessaire à la synthèse des acides gras essentiels, qui ont le pouvoir d'arrêter l'artériosclérose. La pénurie de B1 ouvre la
conduit à ces maladies.
9) Une carence en B1 provoque des troubles de la formation d'acide chlorhydrique dans l'estomac, un affaiblissement et une dégénérescence de la musculature.
intestinale ainsi que la dégénérescence des vaisseaux sanguins capillaires, avec pour conséquence une dilatation, un serpent et une hémorragie.
10) La carence en vitamine B1 perturbe l'économie d'eau du corps et entraîne un œdème. diminue le taux d'albumine dans le sang.
11) B1 est nécessaire à la régulation rationnelle de l'albumine. Plus l'approvisionnement en albumine est important, plus les besoins en B1 sont importants. La perturbation de cette harmonie raccourcit la vie.
12) L’absence de vitamine B1 fait ressentir le besoin de stimulants tels que l’alcool, la viande, le café, le thé, le chocolat, le tabac, car elle détermine l’affaiblissement.
des effets stimulants de l'adrénaline.
Ce ne sont que les effets les plus graves de la carence en vitamine B1. Les images morbides les plus variées s’y ajoutent: fatigue, insomnie, faiblesse nerveuse, états dépressifs, maux de tête, troubles du rythme du sommeil, transpiration facile, crampes et engourdissements des extrémités, faiblesse musculaire, perte d’appétit ou boulimie insatiable), constipation, atonie gastrique et intestinale, manque de sucs gastriques, brûlures d'estomac, dysménorrhée, métrorragie, avortements et naissances prématurées, troubles cardiaques et circulatoires, anémie, dysfonctionnements glandulaires, etc..
En vérité, une liste impulsive de troubles. Mais il faut encore ajouter d'autres manifestations déficientes dues à la soustraction des autres vitamines du groupe B..
Le manque de vitamine B2 perturbe toujours le renouvellement des glucides. Les graisses sont nécessaires pour les systèmes de fermentation qui participent aux processus de transformation de l'albumine. Sa carence permet à la plupart des substances albumineuses nécessaires de passer inutilisées dans l'urine.
Cela est nécessaire au bon fonctionnement des processus cellulaires fournissant de l'énergie. La carence provoque des perturbations dans l'assimilation des sucres, des crampes et empêche également la formation de globules rouges, car les composés du fer sont mal utilisés. Les yeux ne distinguent pas les couleurs et perdent leur puissance visuelle au crépuscule; le développement normal du fœtus est souvent entravé, avec pour conséquence malformations, raccourcissement des os des bras et des jambes, de la mâchoire, fusion des doigts et des côtes, fissures au palais et même avortements, naissances prématurées et mort-nés.
Voyons également ce qui peut encore causer du sucre en tant que destructeur de l’acide nicotinique, un autre membre du groupe des vitamines B. Son nom n’a rien à voir avec la nicotine du tabac. L'acide nicotinique est également appelé vitamine anti-graisse. Il agit en tant que composant d’un système de fermentation qui “catalyser” (c’est-à-dire qu’ils favorisent, rendent possible, accélèrent) les oxydations dans le corps, c’est-à-dire la combustion et la décomposition des produits intermédiaires du roulement du sucre. Aussi
il aide à l'utilisation des graisses et des protéines, à la transformation des substances minérales et des hormones, et participe de manière décisive à la respiration cellulaire, c'est-à-dire à l'échange d'apport en oxygène et à l'élimination de l'acide carbonique dans les cellules.
Sa carence est la cause de nombreux maux, à savoir: fatigue, nervosité, insomnie, mémoire affaiblie, hypersensibilité, états d'anxiété et d'excitation, démangeaisons, maux d'estomac, inflammation de la langue, des gencives et du larynx..
Comment et où le médecin devrait-il reconnaître la cause de ces maux? Est-ce qu'il nous interroge sur notre consommation de sucre et de pain blanc? Il ne lui reste plus qu'à prescrire des comprimés, des injections ou des vacances et des changements d'air.
Le sucre raffiné élimine également l’ACIDE PANTOTHÉNIQUE qui fait également partie du groupe des vitamines B. Quelles tâches lui sont attribuées? Son absence bloque même l’effet des autres vitamines et empêche la régénération adéquate du sang et des muqueuses. Il doit également former, avec d’autres substances, le”acide acétique actif”, nécessaire dans l'échange de glucides, albumines et graisses. Toute une chaîne de processus s’arrête et fonctionne mal si l’acide acétique n’est pas transformé en une forme active, pleine d’énergie, capacité que possède l’acide pantothénique. La formation d'acide citrique, qui a des fonctions d'égale importance, est également entravée..
L'acide pantothénique joue également un rôle d'hépatoprotecteur et contribue à la fonction thyroïdienne. Des brûlures aux pieds et à la plante des pieds, des douleurs passagères, des éclairs au bas des fémurs, une rougeur ou une couleur bleuâtre de la peau, ainsi que la formation de pellicules sont d'autres symptômes de cette carence en vitamines. Nous fermons maintenant la liste des dommages résultant d'un manque de vitamines B.
Vous pouvez également faire une autre liste de dommages causés par le manque d’autres vitamines importantes, telles que les vitamines E, H, etc. ou du manque de substances minérales: pour être utilisé, le sucre élimine également ces substances. Pour ceux qui ont des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, ainsi qu'un cerveau qui fonctionne, tout cela devrait suffire à leur faire réexaminer leurs habitudes et les corriger. En Suisse, nous sommes toujours libres: chacun est autorisé à contrôler sa consommation de sucre, tout le monde peut employer le principal régulateur de la carence en vitamines B, à savoir:
Avant de le prendre, il ne serait pas bon de réfléchir à deux fois?
Il a été largement vérifié que les populations non touchées par le soi-disant “civilisation blanche” ils ne sont pas sujets à la carie dentaire ou à d'autres maladies dentaires. Avec l’arrivée des Blancs et de leurs produits alimentaires raffinés (sucre, confiserie, alcool, pain), les aborigènes de l’Australie, les Maoris de la Nouvelle-Zélande, les Indios du Pérou et de l’Amazonie, les Américains rouges du Nord, etc. eux aussi ont commencé à être sujets aux mêmes maladies que les Blancs et à subir leurs chirurgies dentaires et médicales “civilisatrice”; l'incidence de la carie, qui était auparavant une maladie qui leur était totalement inconnue, a fini par toucher jusqu'à 100% des individus de ces populations. Nous avons certainement donné un bel exemple de civilisation en contribuant à affaiblir corps et corps des groupes ethniques entiers, en détruisant leurs traditions et leurs racines.!
Le sucre blanc dangereux a une grande influence à la fois sur le système nerveux et sur le métabolisme, créant une première stimulation, puis une dépression avec des états d'irritabilité, une fausse euphorie, le besoin de prendre un autre sucre, etc. En réalité, une véritable forme de dépendance est créée avec des drogues, à toutes fins utiles!
Ceci est dû à l'absorption rapide et violente du sucre dans le sang, qui fait monter le soi-disant sucre dans le sang. Face à cette soudaine ascension, le pancréas réagit en injectant de l'insuline dans le sang, ce qui provoque une chute brutale du taux glycémique “crise hypoglycémique” caractérisé par un état de malaise, transpiration, irritabilité, agressivité, faiblesse, besoin de manger pour se relever.
La conséquence de cette chute de sucre est la libération dans l'organisme, par l'organisme, d'autres hormones destinées à faire augmenter le taux de sucre dans le sang, notamment l'adrénaline qui est l'hormone d'agression, de défense, de tension. On peut bien comprendre comment ils continuent ” stress” hormonal avec ses implications psychophysiques déterminent un épuisement de l'énergie avec l'affaiblissement de l'organisme entier. Cela a été largement vérifié par des études menées aux États-Unis, où la violence et l'agression chez les enfants, liées également au type de régime alimentaire, aux aliments raffinés et aux sucres, ont suscité l'inquiétude et le souci de toutes les conséquences sociales déterminer.
À long terme, l’un des systèmes les plus touchés est précisément le système immunitaire, car l’épuisement des forces et des énergies se traduit par une capacité moindre de réagir aux agressions extérieures et à la tendance à tomber malade. Quand on mange 50 gr. de sucre blanc, la capacité phagocytaire des globules blancs est réduite de 76% et cette diminution du système immunitaire dure environ 7 heures.
Les maladies graves qui frappent l’humanité aujourd’hui (cancer, sida, sclérose en plaques, maladies auto-immunes, etc.) résultent précisément d’un affaiblissement immunitaire dont le sucre blanc et la nutrition raffinée figurent parmi les principaux responsables. Les dommages de la “poison exquis” les blancs sont nombreux, encore et à tous les niveaux: par exemple circulatoire (avec augmentation du cholestérol et lésions des artères), hépatique, intestinale, corticale (avec prise de poids et obésité),.
On pourrait prévenir presque toutes ces maladies en remplaçant le sucre blanc par une canne vierge entière ou par du miel, toujours vierge entière.
Chaque parent a la responsabilité d'aider ses enfants à grandir en santé et en harmonie en prévenant les causes de maladies, notamment l'utilisation de sucre blanc..
Une partie de cet article est tirée du site Web www.veganitalia.com